• Formations
  • Enseignement
  • Conseil & Expertise
  • Animation & Valorisation
  • Veille & Actualité

Actualités

Lagopède alpin, Lagopus muta helvitica (Thienemann1776)
 
 
256483035_901225793931376_2051670711069115007_n.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
- Statut En Europe : LC
- Statut en France : LC
 
 
Description :
 
Les lagopèdes alpins ont l’allure de petits tétras ou de faisans. Ils font en effet parti de la famille des tétraonidés et de l’ordre des galliformes (comme les poules par exemple). Cet oiseau a toutes les qualités pour vivre dans le grand froid. Son plumage possède deux couches de plumes pour l’isoler et se renouvelle trois fois par an. En hiver, il est blanc comme la neige pour permettre de se camoufler des prédateurs. L’été, il prend des couleurs plus sombres (marron, noir gris) avec quelques tâches de blanc en fonction des individus. Ses pattes sont couvertes de plumes afin de le protéger du froid, elles jouent aussi le rôle de raquettes.

 

Écologie et biologie:
 
Le lagopède vit dans les milieux de haute montagne, on le retrouve principalement entre 1800 et 3000 mètres d’altitude. Les landes situées à la limite des arbres et les pentes rocailleuses sont ses domaines de prédilection. Les adultes sont presque exclusivement végétariens. En été ils, se régalent de baies, myrtilles et autres plantes d’altitude tandis qu’en hiver les bourgeons constituent l’essentiel de sa nourriture. Les poussins quant à eux adoptent un régime alimentaire protéiné composé d’insectes, araignées et d’escargots. Lors de la reproduction qui a lieu au sol, la femelle fabrique un nid généralement à même la roche. Elle viendra y pondre sept à dix œufs et les couvera pendant 21 jours. Les petits sont aptes à voler au bout de 10 jours et sont totalement indépendants à l’âge de 11 semaines.
 
Distribution et menaces :
 
Il est présent dans tout l’hémisphère nord en hautes montagnes et dans les zones les plus septentrionales. En France nous le retrouvons dans les Alpes et les Pyrénées à la limite de la végétation supérieure à environ 1800 mètres d’attitude. C’est une espèce relictuelle des périodes de glaciation passée, et évoluant dans les massifs montagneux ce qui la rend très sensible au réchauffement climatique. De plus le développement des activités humaines telles que les stations de ski et les remontées mécaniques occasionnent énormément de dérangement pour l’espèce.
 
Bibliographie :
 
- Oiseaux. Net : https://www.oiseaux.net/oiseaux/lagopede.alpin.html
- Observatoire des galliformes de montagne : https://www.observatoire-galliformes-montagne.com/
- Crédit photographie : Sacha Tardieu